[Les drones et UAV ]

Drone-Survival-Guide

Les drones, un mot qui est à la mode depuis quelque temps, mais qu’est-ce vraiment un drone ?

Les drones sont avant tout de petits appareils volants contrôlés à distance, ils peuvent être très compacts tout comm avoir l’envergure d’un avion de ligne. Pour les plus compacts, ils se distinguent de l’aéromodélisme grâce à leur caractéristique notable soit d’avoir un plan de vol ( ou un trajet ) prédéfini, sans que le pilote ait besoin d’intervenir.

Leurs tâches sont extrêmement variées que ce soit pour l’emploi militaire ou civil, ils sont devenus indispensables.

Les Drones civils 

ECH21287044_1                                    drone2                                    drone1

Les drones civils, sont ceux dont tout le monde parle en ce moment. Souvent compact ( mais pouvant atteindre des tailles plus que respectables ), ils sont avant tout utilisés pour leur capacité à surveiller une zone : manifestation, feux de forêt, structure d’ouvrage d’art à accès complexe, etc.

Leur emploi a pris une ampleur énorme ces 10 dernières années, il faut dire que les avantages sont nombreux : faible coût à l’utilisation comparativement à un aéronef classique, flexibilité à l’utilisation, peu ou pas d’autorisation pour l’emploi… Il n’aura pas fallu longtemps pour que le drone s’impose comme un outil indispensable.

Bien sûr, leur accès à « monsieur Tout-le-Monde » va poser et pose déjà problème. Avec un prix abordable ( entre 200€ et 2000€ selon les modèles ), ils commencent déjà à se multiplier chez les particuliers. Bien vite, l’utilisation que ceux-ci en feront posera vite problème. Entre aller voir dans le jardin du voisin ce qui se passe, ou survoler la rue avec son engin, en passant par le survol de zones sensibles, plusieurs problématiques vont vite devenir systématiques.

Protection de la vie privée, risque d’un « crash » et la possibilité de produire des dommages voire de blesser une personne, jusqu’à l’espionnage involontaire, il faudra bien vite que des réglementations claires soit proposées, sans que celles-ci ne nuisent aux aéromodélistes.

L’avenir nous dira comment la situation et l’utilisation de ces petits aéronefs évolueront…

Les drones à usage militaire et gouvernemental

Le drone militaire, communément appelé dans le milieu « UAV » pour « Unmanned Aerial Vehicle » ( même si l’utilisation du terme « sans pilote » est assez fausse et que le terme « RPAS » pour « Remotely Piloted Aircraft Systems » commence à se répandre ) est un outil qui englobe un large éventail d’aéronefs aux caractéristiques totalement différentes. Du plus petit engin de quelques centaines de grammes, jusqu’au véritable appareil de plusieurs tonnes, les drones militaires offrent depuis de nombreuses années déjà une toute nouvelle vision des forces armées.

Nous allons ici présenter de la manière la plus simple les différents types d’appareils et leurs utilités, HALE, MALE, TUAV, UCAV…

TUAV – Tactical Unmanned Air Vehicule ou drone tactique

 3-tuas                                   bilde                                    jpg_lancement_d_un_sdti

Les drones tactiques sont de petits appareils, certains pouvant être lancés à  la main, d’autre lancés à l’aide de catapulte, utilisés au sein même de l’infanterie directement sur le terrain.

Avec une portée de tout au plus quelques dizaines de kilomètres, équipés d’une caméra, ces engins sont avant tout utilisés pour la reconnaissance rapprochée. Légers, extrêmement mobiles, ces outils sont rapidement devenus indispensables dans les opérations actuelles. Quasiment présents dans toutes les armées modernes du monde, les drones tactiques ont déjà régulièrement fait preuve de leur utilité au sein de groupes terrestres.

MALE – Medium-altitude long-endurance ou drone moyenne altitude et longue endurance 

015-001         A Predator on the prowl           drone-harfang-en-afghanistan-3           uc-HERMES 900 in flight

Les drones MALE ont véritablement révolutionné le monde de l’aviation militaire en amenant des capacités de reconnaissance, de surveillance et même parfois d’appui au sol jamais atteint. Ces appareils qui volent jusqu’à des altitudes qui avoisinent les 7000m, peuvent rester en vol durant 12h, voire 24h pour certains, avec un rayon d’action pouvant atteindre les 1000 kilomètres.

En évitant d’avoir les contraintes humaines, notamment la fatigue du pilote et ses besoins naturels, ces appareils sont bien plus efficaces pour rester en vol de longue durée, de jour comme de nuit, à faible coût comparativement à un avion de chasse moderne qui lui doit se ravitailler en vol pour pouvoir rester dans les airs pour la surveillance et donc amène à déployer d’autres appareils…

Sur les conflits récents, leur capacité à rester en vol longtemps et attendre l’appel à l’aide de troupe au sol, a permis à certains drones d’être armés et amenés à faire des frappes de soutien. Ces appareils sont utilisés tous les jours en Afghanistan, en Afrique et lors de tout autre conflit moderne. Quasiment toutes les forces aériennes modernes sont dotées d’une capacité MALE.

HALE – High altitude, long endurance ou drone haute altitude et longue endurance

Northrop Grumman Global Hawk in Palmdale          Phantom Eye Second Flight            508480main_global_king_672         1280px-RQ-4_Global_Hawk_3

Les drones HALE sont une catégorie assez méconnue, souvent équipés de réacteurs avec des tailles approchant voire même égalant celles d’avions de ligne…

Leurs missions : l’espionnage, la surveillance en profondeur au-dessus de territoires hostiles ou non, Iran, Russie, Chine… Capables de voler à 18.000m, ils sont plus que discrets, l’endurance est tout aussi incroyable, plus de 24h ! Beaucoup moins présents, ces appareils sont naturellement plus chers à l’achat et à l’utilisation, seuls quelques pays sont dotés de cette capacité.

Il faut souligner aussi qu’ils servent à la recherche ou encore contre la pollution en mer. La NASA l’utilise comme plateforme de recherche sur l’atmosphère et le climat. Les gardes de côtes américaines contre la pollution des bateaux, le trafic de drogue ou l’immigration illégale .

À noter que des tests sont en cours aux États-Unis pour pouvoir ravitailler ce type de drone en vol, ce qui pourrait doubler leur autonomie en vol, les premiers contacts « sec » ont été réalisés en 2012. Ce type de ravitaillement serait fait entre drone et non pas avec un avion ravitailleur classique. La technologie utilisée a été exportée sur le X47B, UCAV embarqué, qui a déjà réussi ses ravitaillements en vol l’année dernière.
À noter aussi que certains de ces appareils apportent de petites révolutions au sein de l’aéronautique, notamment avec le Phantom Eye, ( deuxième photo ci-dessus ) et ses moteurs à hydrogène.

UCAV – Unmanned combat aerial vehicle ou drone de combat

Barracuda-at-Goose-Bay           ED11-0129-08          mig-skat.8748          o-TARANIS-DRONE-facebook

Les drones dits UCAV sont la pointe de l’évolution technologique des appareils contrôlés à distance. Les recherches qui ont débutées il y a 25 ans arrivent enfin à quelque chose de concret. Au début des recherches, les grandes puissances ont déboursé des sommes astronomiques dans des projets qui ont rarement dépassé le stade du prototype. Depuis quelques années maintenant les UCAV se multiplient, de simple démonstrateur technologique ( X-45A ) jusqu’au véritable appareil fonctionnel.

© Dassault Aviation - K. Tokunaga                                                                                                                 e0293334_23295818

Il faut dire qu’ils ont certains avantages non négligeables. Sans pilote embarqué, ces engins sont capables d’aller frapper en profondeur en territoire ennemi, sans risque de perte de vie humaine. De petites tailles, ils sont généralement très discrets, voire même furtifs. Il n’y a aucun doute qu’un jour, UCAV et avion classique seront totalement indispensables l’un envers l’autre. L’UCAV, le jour où il aura des capacités dites air-air, sera probablement plus efficace qu’un homme, qui lui aura toujours la limite humaine, surtout avec la résistance au G limitée. Mais l’homme devra toujours être présent, pour pouvoir analyser la situation sur place et prendre une décision, une décision qui n’est pas toujours possible de prendre quand on regarde la scène depuis un écran.

Aujourd’hui, l’UCAV commence à prendre place au sein des plus puissantes forces aériennes du monde, il a même pris place sur des porte-avions grâce au X-47B, et sur des frégates avec le MQ-8C Fire scout.

18tge9oz7chanjpg                               090508-N-2821G-001                                         x-47b-drone-launch-from-carrier

Le cas des hybrides ou des aéronefs conventionnels convertis

AIM-9_hitting_QF-4B_at_Point_Mugu_1974         131031-N-SW486-022           p.1hh_hammerhead_prototype_720x360           qf-16_0

Depuis quelque temps maintenant, un phénomène commence à se multiplier. C’est le cas des appareils classiques transformés en drone. Leurs avantages sont à comprendre.

Utiliser des appareils ayant déjà volé, étant déjà qualifiés, ça permet de ne pas devoir faire de recherche et de test de soufflerie, de qualification en vol, toute une batterie de chose qui coûte énormément de temps et d’argent. Il « suffit » donc de transformer lesdits appareils, en leur ajoutant une conduite de vol à distance. Autre avantage, la place et le poids utilisé habituellement pour les pilotes et passager peuvent être transformés en réservoir de carburant et donc rallonger l’autonomie.

Dans d’autres cas, ce sont plus simplement d’anciens avions militaires qui sont purement transformés en cibles volantes. Beaucoup moins dangereux que de devoir faire tirer des cibles en vol par un autre appareil ( si si, ça se faisait et se fait encore… ) et surtout beaucoup plus immersif, car ces appareils sont capable de faire des manœuvres évasives, et même d’utiliser des contres-mesure.

La chine entre dans la danse… 

_71285879_aircraft1          4437e612cf0413f02dea5a           F201301161752102295038113          fxmfE

Comment parler d’aviation moderne militaire sans parler de la Chine, experte des copies et modifications en tous genres. Il ne lui aura pas fallu beaucoup de temps pour copier et produire des UAV’s en tout genre. MALE, HALE, UCAV… La Chine est déjà bel et bien présente dans le domaine, peu d’informations sont disponibles, surtout quant aux capacités et à la fiabilité de leurs appareils. Mais il ne fait aucun doute, que comme n’importe quel domaine de haute technologie la Chine prendra sa part du gâteau en devenant de plus en plus performante.

Ce dossier sur les UAV est terminé, j’espère qu’il aura pu vous éclairer un peu sur le sujet. Il n’a naturellement pas pour objectif d’être ultra précis et exhaustif. Il y a des approximations et une vulgarisation naturellement volontaire.

Publicités

Une réflexion sur “[Les drones et UAV ]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s